Carnet de route

Raid Simplon Gothard - Jour 3: du Piémont au Tessin

Le 25/03/2019 par Maxime Montaudon

Après une nuit de « repos » au refuge Maria Luisa près de Riale (Italie) où le chauffage fonctionne en tout (sauna) ou rien (5 degrés dans la chambre à l’arrivée) Damien et moi nous mettons en route avec pour objectif le sommet « Basodino » (3273m) à la limite Tessin/Italie.

Il fait très beau ce matin-là, nous sommes seuls et avons en face de nous un paysage à couper le souffle : long désert blanc entouré de sommets et le soleil en toile de fond.

Arrivé au pied du col (Kastellücke) Damien ouvre la voie en faisant des traces bien adaptées de sorte que l’inclinaison de la pente ne soit pas trop forte et que la neige ne soit idéalement pas trop dure là où il faut faire les conversions. Nous prenons rapidement de la hauteur et effectuons les quelques derniers mètres à pied pour arriver au col.

Après une courte descente dans une pente à 40 degrés dans de la neige très dure nous voilà sur le glacier du Basodino où la vue est magnifique.  

Nous traversons cette longue étendue blanche et sauvage sous le soleil sans difficulté particulière puisque le glacier est bien fermé et est tracé.

Nous passons ensuite un petit col et le glacier remonte vers la droite en direction du Basodino. Les conditions météo changent progressivement; le ciel s’obscurcie et le vent se met à souffler de plus en plus fort.

Nous sommes équipés pour faire face (grâce à nos sacs de 12kg !) et continuons tranquillement et seuls au monde notre progression vers le sommet comme des conquérants…jusqu’à ce qu’un « ovni » vienne troubler notre quiétude en nous doublant à une vitesse phénoménale à près de 3000m d’altitude et à moins de 300m de l’objectif. Heureusement nos femmes ne sont pas là pour voir cette comparaison ! (réflexion à froid pour nous rassurer: il faut aussi comparer ce qui est comparable car nous avons des sac de raid!)

Arrivés à quelques mètres du sommet le vent souffle maintenant fort, il fait froid, la visibilité se dégrade rapidement et il faudrait mettre les crampons pour accéder en toute sécurité au sommet. Aussi nous décidons de ne pas nous attarder et redescendons vers le Tessin dans une neige changeante tantôt glacée tantôt poudreuse.

Après une bonne moitié du dénivelé nous décidons de nous arrêter pour une pause sandwich qui sera finalement de courte durée en raison des rafales de vent glacé.

L’itinéraire de la 2ème moitié de la descente semble à première vue sur la carte assez direct vers le refuge mais la réalité sur le terrain est toute autre car le glacier, à l’image d’une gare de triage, se termine par de multiples petites combes, reliées ou non les unes aux autres et débouchant sur des destinations bien différentes.

Damien, qui vérifie régulièrement l’itinéraire, s’aperçoit que nous venons tout juste de nous engouffrer dans l’une d‘elles nous amenant sur un tracé autre que celui prévu. Qu’à cela ne tienne nous remettons donc les peaux le temps de basculer sur l’autre combe, un point cartographie pour s’assurer que nous sommes sur le tracé souhaité et nous voici repartis de plus belle. Nous arrivons peu après au refuge CAS Basodino.

Nous dégustons alors une bonne bière en nous remémorant les exploits de la journée quand le vent forci encore et la neige commence à tomber abondamment ; il était temps d’arriver !

L’ambiance est atypique pour un refuge car nous sommes les seuls clients en ce lundi soir. Et le gardien nous prévient qu’il sera probablement déjà parti le lendemain matin et nous prépare donc par avance les sandwichs et le petit déjeuner.

Le repas est bon (truite, fromage vieux des alpes, infusion aux vrais herbes, etc.) mais il n’y ni radiateur ni autre chauffage dans la chambre…Je demande si on peut ajouter du chauffage d’une manière ou d’une autre (petit chauffage d’appoint au fioul ?) et après m’avoir répondu « si ! si ! » nous nous retrouvons avec quelques couvertures de plus pour faire face aux 5-10° dans la pièce. Pour survivre je me mets au lit avec ma tenue de ski de rando…






 

CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE GEX
ESPACE GEORGE SAND
9 RUE DE GEX
01630  SAINT-GENIS-POUILLY
Contactez-nous
Tél. 04 50 42 22 17
Permanences :
Jeudi 20:30 - 21:30
Activités du club
Agenda