Carnet de route

Un grand et beau week end de créativité !

Le 29/04/2018 par Matthieu G

Le Grand Saint Bernard : galère ?... non créativité !

4h30 le réveil sonne ! 5h40 sur les skis une luminosité blafarde de début de jour ... frontale or not frontale ? Le reflet de ces dernière sur le brouillard ambiant nous décide à les éteindre, nous partons vers la frontière le long de la pente passons les maisons et prenons sur la droite point GPS et boussole .... trop à l'ouest !

- Je suis pourtant venu une dizaine de fois et j'ai réussi à me tromper ! Il faut reprendre vers le lac puis la route ..." nous annonce Alexis
Nous repartons après une belle poussée sur les bâtons et atteignons le couloir que nous visions . Le regel n'a pas eu lieu cette nuit il faudra être prudent. Le couloir descend sur 200 m la neige bien que déjà transformée est bien agréable à skier !

Nous atteignons rapidement le point d'altitude 2203 et son groupe de maison nous sommes toujours dans le brouillard mais le jour pointe son nez timidement et augmente notre luminosité. Nous entamons une traversée plein ouest sur la route enneigée et rempeautons pour entamer notre ascension vers le col de St Rhemy... enfin nous essayons ... le manque de regel de la nuit a détrempé nos skis ... cela plus l'humidité de la veille restée imprégnée dans nos peaux ....

Galère ? non créativité ! Adhésif !!

Alexis me passe ce qui reste de son adhésif et Ralf nous montre son nouveau bâton "couteau suisse" doté d'un multifonction rouleau d'adhésif  !!
Ricardo et Alexis scotchent leurs ski et c'est reparti ! Nous entamons notre ascension vers le praz de Farcox ... mais au bout de quelques virages je dois rejoindre mes compagnons à pied , skis sur le dos ! Pas de tension à l'arrière des peaux , elles glissent le long du ski malgré l'adhésif .

Galère ? non créativité !!!! Couteaux !!!

Après avoir re-emballé d'adhésif les skis de Ricardo et Alexis (ils sont bientôt prêt à être offert à la Noël) Bruno me suggère d'enlever les peaux et de monter aux couteaux ! superbe ! l'idée fonctionne tant bien que mal et me permet d'atteindre le praz de Farcoz . Je reste au chalet du Praz et laisse mes compagnons monter sous le soleil vers le col de St Rhémy

....

Laissant notre camarade avec son livre et ses peaux sans attache postérieure, nous partîmes vaillamment vers la pente de neige du col de St Rhemy. Nous étions là, à batailler avec la montagne pour progresser dans une neige molle, pas franche. En dépit de l'heure matinale (9h00 à peine), on voyait au loin des coulées de neige spontanées. Le soleil jouait à cache-cache avec les nuages, et la météo avec nos nerfs.

Nous avons choisi soigneusement l'itinéraire de montée sur un éperon avec une neige compactée par le vent, mais dès que nous nous écartions de la ligne rocheuse, la trace s'effritait. Alexis a rarement été aussi content d'arriver au col et aussi pressé de redescendre. 

Après avoir pris 2-3 photos et admiré le paysage de l'autre côté du col, nous avons enlevé les peaux et commencé la descente. Un par un dans la pente, et en ménageant le manteau neigeux le plus possible en descendant, nous avons tout de même fait quelques courbes très agréables dans une neige douce à souhait.

En fin de descente, la neige était si molle que nous avons presque poussé sur les bâtons pour rejoindre Matthieu qui nous attendait devant son chalet.

....

Une pause qui me permet de refaire deux trois pansements, de faire sécher mes skis et mes peaux et de reprendre ma lecture de "La vie secrète des arbres" et tout en les observant monter j’apprends que chêne et Hêtre sont en guerre depuis la nuit des temps ...
 

10h , voila mes compagnons qui redescendent. Le paquetage refermée nous repartons par notre route de départ. Nous reprenons notre traversée du départ et nous entamons notre remontée vers le Grand Saint-Bernard. Car oui il faudra bien remonter sans peaux les 400 m qui nous séparent du col .
- "Les couteaux c'est bien mais on sait pourquoi on a inventé les peaux "

 A force de pousser sur les bâtons j'en perds mes rondelles dans la sous couche ! impossible de remettre la main dessus !

Du coup la poussée sur les bâtons devient plus délicate voire inefficace dans cette neige toute molle ...

Galère ? mais non ...créativité !!!!!

Les bâtons à l'envers ça marche aussi et hop c'est reparti !
 

Nous suivons la route et remontons tranquillement vers le col en suivant la route . Le temps se gâte un peu . Pluie , vent , brouillard ...

Après une heure de marche nous atteignons finalement le tunnel paravalanche que nous prenons pour nous protéger des éléments

Sans frontale, nous entendons les oiseaux gazouiller profitons de ces quelques instants au sec. Une belle ambiance !

12h40 Nous atteignons finalement le col et faisons une pause pique-nique au grand Saint-Bernard.
Alexis, notre local de l'étape à nous, converse rapidement avec nos hôtes qui sont il faut le dire d'une grande gentillesse. Le mot "hospice" dérive du mot hospitalité (ou l'inverse) mais les deux mots ne sont pas cousins sans raison ;  en tout cas ici dans ce haut lieu de passage. Une belle conversation, des sourires et nous oublions l'espace d'un instant que nous sommes trempés jusqu'au os !
Nous profitons du thé d'accueil puis d'une magnifique bouteille de Syrah valaisan offerte par nos hôtes !

Après une heure de pause, nous rechaussons nos skis et  profitons du vent de dos pour diminuer notre poussée sur les bâtons et atteindre notre voiture vers les 15h ! Un petit grain d'adieu au moment de ranger les affaires nous rend plus heureux encore de pouvoir nous abriter dans la voiture .
 

Une sortie ça se passe jamais comme on l'imagine et ça c'est vraiment chouette !






 

CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE GEX
ESPACE GEORGE SAND
9 RUE DE GEX
01630  SAINT-GENIS-POUILLY
Contactez-nous
Tél. 04 50 42 22 17
Permanences :
Jeudi 20:30 - 21:30
Activités du club
Agenda