Actualité

Ecole d'aventure

Camp à Ailefroide

11/09/2013
Camp à Ailefroide

Lundi 5, 8h...20, rendez-vous au parking CAF. Grande première pour quentin il arrive le premier, suivi par Antoine et Stéphanie, Anna, Andy, Lucie puis Luci Lou Sarah et Maëlle. 4 heures de route, petite pause cafe puis élection des rôles pour la semaine au col du Lautaret : Sarah est élue trésorière, Maëlle et Quentin intendants, Lucie Lou et Anna sont élues topoteuses.

Puis descente dans la vallée pour un petit pique nique et une révisions des manips pour tout le monde ! Ensuite, une bonne heure de route et nous arrivons au camping, exploration du camping et plantage des tentes. Après un bon petit repas préparé par les intendants, nous débarquons dans la forêt pour une petite session de slack.
Les plus jeunes jouent très discrètement et tardivement aux cartes et à des jeux plus ou moins imaginaires.

Mardi 6, 7h... Pile ! Réveil de tout le monde par des sonneries plus ou moins sympathiques. On part avec un petit peu de retard en deux groupes distincts pour la poire, andy avec anna et quentin avec maelle ; et la cascade blues pour Sarah et luci Lou et Antoine avec Lucie et Stéphanie. 6 longueurs pour tout le monde, quand subitement un orage nous arrive sur la tête, la neige et le vent nous frigorifie ; heureusement les deux groupes sont presque en haut et le soleil revient pour la descente en rappel. Une fois de retour au camping et après une petite glace rafraîchissante nous installons la Slack pendant que les autres se reposent autour des tentes.

L’effet "Ecrins Total"

Mercredi 7, 7h réveil... mais la pluie et le tonnerre permettent aux jeunes de rester au lit jusqu’à 9:30 voire 10h pour les intendants. Après un petit déjeuner sous l’abris de la voiture d’Andy nous décidons de visiter Vallouise à la recherche de petites voies grimpables. Nous trouvons un super site gràce à nos deux topoteuses et y restons toute l’après midi malgré quelques petites précipitations et coups de tonnerres.

Le lendemain matin, grâce à une nuit fort humide, nous avons fait une grasse matinee particulièrement grasse pour les intendants. Aux alentours de midi, le temps s'améliore et nous pouvons envisager une montée au refuge du glacier blanc. 2heures de préparation des sacs et nous partons. Nous laissons les voitures aux pré de Mme Carle, et après quelques tragédies escargotesques, nous voilà partis pour 2 heures de marche -en chansons- jusqu’au refuge.

Cadrage de la "Pointe des Cinéastes"

Là haut, après un bon repas bien mérité (et long pour Quentin), nous initions les encadrants aux cartes, puis nous décidons d’aller dormir... en vain, pour les raisons suivantes :
• les ronfleurs
• les bavards
• les peteurs
• les cauchemards des enfants
• les allers-retours aux toilettes
• les traumatismes crâniens contre la poutre...et j’en passe.

Malgré tout, nous finissages (oups, nous finîmes, la fatigue se fait sentir) par nous endormir. Quelques heures plus tard, le réveil sonne et nous nous gavons d’un bon petit déjeuner. Nous nous équipons et c’est parti en direction de la pointe des cinéastes !

Au sommet de la Pointe 6 (culminante) des Cinéastes

Nous nous encordons après une bonne heure de marche d’approche : passe devant la cordée de Andy avec Anna et Maelle, puis Loulou et Lulu suivi du président alias Petit Poucet de Sarah et quentin. Nous franchîmes les six pointes de l’arête, suivi de quatre rappels puis nous rejoignons la caillasse et les névés.

Cela fait dix heures que nous sommes partis lorsque nous retrouvons Stéphanie au refuge. Nous avons faim, sommes fatigués mais heureux et motivés pour accomplir les deux dernières heures de descente jusqu’au parking car Stéphanie nous promet des pizzas ! Nous arrivons aux alentours de 19h, dans un état lamentable, avec les pieds meurtris et nous en avons marre, marre, MARRE ! Retour au camping, douche pizzas, dodo.

Samedi 10, au réveil, nous sommes mous, cassés, courbaturés mais rien ne nous arrête, nous repartons de plus belle en direction de « Cascade Blues » pour ceux qui ne la connaisse pas et « A Tire d’Ailefroide » pour les autres.

Malheureusement, contrairement à Andy, Maëlle et Qquentin ne sont pas suicidaires au point de sauter au dessus de la cascade, et préfèrent tirer 2 beau petits rappels.

De l’autre côté de la vallée, tout se passe à merveille, 8 longueurs et 5 rappels plus tard, nous rentrons au camping et mangeons un apéro bien mérité, puisque nous avions raté le repas de midi .

Suite à un bon repas et quelques parties de jungle speed extrêmement discrètes et raffinées, nous nous laissons emporter dans les bras de Morphée.

Le dimanche matin, réveil douloureux suivi d’un efficace pliage du camp : en route pour le pays de Gex !

Pour résumer... Malgré des améliorations à apporter, et des gens à tranquilliser, parce que c’est TOUJOURS les mêmes... C’était trop cooool, ENORME, voir hallucinant !!

Merci a tous et particulièrement aux encadrants de nous avoir supportes toute cette super semaine.

Quentin, Maëlle, Sarah, Luci-Lou, Anna






CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE GEX
ESPACE GEORGE SAND
9 RUE DE GEX
01630  SAINT-GENIS-POUILLY
Contactez-nous
Tél. 04 50 42 22 17
Permanences :
Jeudi 20:30 - 21:30
Activités du club
Agenda