Actualité

Alpinisme

Pointe de Zinal

26/08/2015
Pointe de Zinal

Participants :
François, chef d'équipe
Patricia, randonneuse aguerrie
Philippe, organisateur 1er secours
Guillaume, secrétaire de notre cher CAF
Manuela, jetlagueuse chilienne
Béatrice, nouvelle tête du CAF pour une première vraie sortie (hors formation)

Le rendez-vous est donné ce samedi matin à 9h chez François pour aller à Zinal. Sous un soleil radieux nous nous mettons en route. Le temps du voyage nous permet de faire plus ample connaissance. Le seul manquant à l'appel est Philippe qui nous rejoint directement sur place.

Arrivés sur le parking, Philippe nous rejoint pour un pique-nique sur l'herbe avant de commencer notre longue montée à la cabane du grand Mountet. Nous traversons le torrent à différentes reprises et François nous trouve un « raccourci vertical » à travers les hautes herbes… et orties. Le soleil tape, il fait chaud. Nous faisons une pause pour boire à l'ombre. On est bien mais il faut repartir. Le refuge est à plus de 10 kms et 1200 m de dénivelé. On se remet en route bon an mal an. Sentiers, cailloux, moraines… puis passage sous abri : l'eau coule au-dessus de nous et retombe en rideaux sur le côté… rafraîchissant. La cabane est bientôt en vue et surtout tous ces beaux 4000 m : Dent Blanche, Obergabelhorn puis Zinalrothorn pour ne citer qu'eux, quel panorama !

Nous prenons nos quartiers dans notre dortoir. Nous sommes seuls quel luxe ! On peut s'étaler. Pause 4 heures avec thé et barres, François nous fait le topo pour demain. Les prévisions météo ne sont pas bonnes mais on partira tôt et on verra bien. Qui ne tente rien n'a rien. On échange nos souvenirs de sorties et François nous explique un tas de choses en prévision de demain.

Souper à 18 heures : soupe, riz, haricots verts et carottes, ragoût au menu. Pour le dessert, fruits au sirop. Petit-déjeuner à 4 h30 demain matin. Nous mettons nos réveils sur 4h25. Nous sommes au premier étage au dessus du réfectoire et vers 20h30 nous sommes tous plus ou moins couchés mais il y a encore pas mal de bruit en bas. Cela ne pose pas trop de problèmes à Manuela qui est la première couchée sentant encore les effets du jetlag étant revenue dans notre beau pays de Gex vendredi après-midi du Chili. Pour ma part, bien plus dur. J'ai oublié mes boules Quies et je ne fais que me réveiller pour m'endormir vraiment… quand le réveil sonne.

Le petit-déjeuner avalé, nous sommes déjà en route à 5h20 à la frontale. Il nous faut trouver un chemin à travers la moraine car le chemin classique pour descendre sur le glacier est fermé. On se repère aux Cairns jalonnant le chemin. Pas facile quand même à traverser. Le terrain ne tient pas toujours sous nos pieds et les pierres non plus. Nous devons descendre sur le glacier avant de commencer notre ascension vers la Pointe Zinal. Nous faisons 2 cordées de trois, Philippe/Manuela/Guillaume et François/Beatrice/Patricia. Nous commençons la montée zigzaguant entre les petites crevasses du bas du glacier. Arrivés sur le plateau, les grandes crevasses sont là. Nous tendons bien la corde et faisons attention. La trace n'est pas bonne. Pas de géant profonds. On s'en contente avant d'arriver au bord de la rimaye qui nous annonce notre montée au col Durand. Impressionnante. Nous la traversons tous sans trop de difficultés sous l'œil attentif de François.

Le temps change, une seule autre cordée est avec nous, une de deux personnes. Ils sont devant nous mais font demi-tour après le col. Nous les regardons et ils reviennent vers nous. Ils retournent à la cabane. C'est vrai que le vent est là et que les nuages envahissent les sommets. Pas bon signe. Nous faisons demi-tour aussi mais allons jusqu'au col pour essayer d'apercevoir le Cervin sur l'autre versant. Nous voyons la cabane du Hörnli mais guère plus haut, les nuages prenant le dessus.

Il nous faut redescendre la rimaye qui est plus facile à monter qu'à descendre. La cordée Philippe/Manuela/Guillaume la passe sans problème. Patricia la passe, c'est à mon tour. Je vois la vire en neige d'un mauvais œil, plante mon piolet et descend dessus. Premier pied ok, deuxième, la vire s'en va dans la rimaye et je glisse. Je l'avais vu venir. Je crie « je glisse ! »… mais me sentant bien assurée par François et Patricia je continue « mais je ne suis pas dedans ! » je me remets vite d'aplomb et passe. Coup de chapeau à François qui passera la rimaye sans vire ! Nous faisons une courte pause puis reprenons jusqu'en bas du glacier. À un moment, nous nous désencordons seulement et enlevons notre matériel arrivés plus bas près de rochers. Je m'aperçois alors que j'ai perdu un crampon sans m'en apercevoir ! Incroyable ! En fait j'ai dû le perdre en enlevant la corde. J'avais dû lever les pieds pour la passer. Me voilà remontant le glacier en suivant la trace à la recherche de mon crampon perdu. Heureusement je le retrouve et redescends rapidement. Un réglage s'impose…

Retour sur la cabane du grand Mountet, nous apercevons un hélicoptère treuillant une personne. Nous apprendrons plus tard qu'elle s'est plantée un crampon dans la jambe… Il pleut un peu et nous voilà à la recherche d'un chemin pour remonter dans la moraine. Nous pique-niquons à la cabane et prenons une infusion d'achillée musquée grâce à Patricia qui a eu l'idée d'en ramasser sur le chemin. Nous voilà prêts pour notre descente finale jusqu'à Zinal. C'est long… long.. surtout sur la fin quand on est sur le plat et qu'on à l'impression de ne jamais arriver. Les pieds chauffent. Arrivés à la voiture le bonheur est d'enlever les chaussures d'alpi et de se mettre en baskets. Puis est venu le moment d'aller boire un verre au bistrot du cru. On ne contourne pas la tradition. La plupart d'entre nous se laissent tenter par un crumble, un cheese-cake ou une part de gateau au chocolat mais c'est bien mérité.

On calcule et en fait nous avons mis presque 11 heures aujourd'hui et sans aller jusqu'en haut. Sacrée journée surtout pour moi qui était novice… François me précise « mes sorties sont toujours longues »… À bon entendeur Salut !






CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE GEX
ESPACE GEORGE SAND
9 RUE DE GEX
01630  SAINT-GENIS-POUILLY
Contactez-nous
Tél. 04 50 42 22 17
Permanences :
Jeudi 20:30 - 21:30
Activités du club
Agenda