Actualité

Ski de randonnée

A l'assaut de la Tsanteleina

28/05/2006
A l'assaut de la Tsanteleina

Etonnament, le langage guerrier est souvent utilisé pour les exploits de montagne. Nous l’utiliserons cette fois pour notre "campagne" sur la Tsanteleina. En effet, partis pour faire 1500m de dénivelé sur cette magnifique montagne, nous avons tout de même mis plus de 8h avant de prendre une photo depuis le sommet. Preuve qu’il y a eu résistance de la part de la montagne et acharnement de notre côté.

La Tsanteleina se trouve à la limite entre la France et l’Italie en Haute Tarentaise. Il y a deux accès : depuis Val d’Isère ou depuis la vallée de la Grande Sassière. Nous avons opté pour la seconde solution. Etant donné la longueur de la course et la distance routière, nous sommes partis la veille et nous avons bivouaqué au barrage du Saut, à l’entrée du vallon de la Grande Sassière. En vue de cette mini expédition, nous avons rassemblé toutes nos forces. En cette fin de saison, le nombre de skieurs diminue à vue d’oeil, nous avons donc ratissé large : un groupe de surfeurs du CAF Annecy (Fabien, Manu et Patrick), Bruno du CAF Grenoble-Isère, Hubert du CAF Annecy, anciennement du CAF Pays de Gex, François et moi du CAF Pays de Gex.

Campement au barrage du Saut

Samedi 13 mai, après quelques heures de route et rendez-vous à Albertville, nous sommes arrivés au Saut. Première difficulté, amenée par les chutes de neige de la semaine : la route est coupée 2 km avant le barrage. Ce ne sera que 2 km de plus à pieds et avec un sac chargé à ses limites. Nous nous installons près du lac du barrage du Saut. Il pleut lors du montage de la tente et nous sentons l’humidité qui nous pénètre. Pourtant nous avons le moral, la météo annonce un dimanche ensoleillé.

Dimanche 14 mai 2006, les surfeurs quittent le camp à 6h20 et les skieurs à 7h10. Le ciel est quasiment dégagé, nous pouvons admirer notre but. Il faut tout d’abord remonter la vallée de la Grande Sassière jusqu’au barrage supérieur. Après le barrage, remontée progressive vers le col de la Bailletta (2852m). Cette portion est déjà une randonnée en soi ; et pourtant, il reste la face sud de la Tsanteleina.

Face ouest de la Tsanteleina depuis le Col de la Bailletta

Après une courte descente en traversée sur le Plan des Nettes, nous attaquons le véritable assaut. Il se déroule en 2 parties : montée jusqu’au Glacier de Couart Dessus puis ascension du glacier, petit couloir jusqu’au sommet.

Le paysage est superbe, le Plan des Nettes est un endroit très sauvage. Mais comme toute face sud au mois de mai, il fait très, très chaud. Il nous faudra pas loin de 4h pour effectuer les 900m de dénivelé et se retrouver au sommet mais tout le monde est arrivé en haut. Le couloir final qui ne fait que 150m de hauteur a demandé une énergie démesuré car la neige était très molle et nous reculions à chaque pas.

Au sommet de la Tsanteleina

Heureusement, nous avons enchaîné sur une face nord encore à l’ombre donc encore sûre. La partie haute de la face n’est pas totalement enneigée, quelques rochers apparaissent, la neige est soufflée et quelque peu croutée. Cependant, après le passage des barres au dessus de 3400m, la pente s’élargit et la neige est poudreuse, compacte. Les surfeurs lâchent les freins et taillent des trajectoires parfaites en soulevant des gerbes de neige à chaque virage. Les skieurs ont un petit peu plus de mal, garder une trajectoire dans cette neige et avec 40 degrés de pente demande une technique importante et les skis légers de rando n’aident en rien.

François dans la face nord

Lorsque nous passons versant ouest, la neige devient transformée et en arrivant sur le lac de La Grande Sassière, elle est lourde et collante. Nous ne sommes pas rendus pour autant, il faut encore descendre le vallon de la Grande Sassière, récuppérer les tentes et descendre aux voitures. Les marmottes sont de sortie, chaque plaque d’herbe a sa marmotte. Comme l’endroit est une zone protégée, les marmottes nous regardent passer sans vraiment s’affoler.

Avant de partir, une dernière pause panoramique pour observer la Grande Casse, la Grande Motte et le Dôme de la Sache. Cette réserve de la Grande Sassière est un espace merveilleux.

L’album photo

Le compte rendu sur le site du CAF Annecy

Tsanteleina trônant sur le vallon de la Grande Sassière






CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE GEX
ESPACE GEORGE SAND
9 RUE DE GEX
01630  SAINT-GENIS-POUILLY
Contactez-nous
Tél. 04 50 42 22 17
Permanences :
Jeudi 20:30 - 21:30
Activités du club
Agenda