Actualité

Ski de randonnée

La Pointe de Vouasson

11/02/2007
La Pointe de Vouasson

Pas si facile de choisir une course avec l’enneigement de cet hiver ! En dessous de 1700 m, il n’y a pas de sous-couche. La dernière chute de neige, tombée enfin à basse altitude, n’a apporté qu’une couche de 30 cm bien insuffisante pour protéger nos skis des cailloux. Le choix est évident me direz-vous. Il suffit de choisir une course démarrant à une altitude suffisante. Très bien, mais il faut encore considérer qu’en plein hiver le degré de danger d’avalanche augmente souvent avec l’altitude. Au cours de la semaine, le degré d’avalanche a évolué d’un degré marqué, juste après la chute de neige, à un degré limité le jour précédent la course. Tenant compte de tous ces facteurs, j’ai planché sur les cartes et les topos avant de porter mon choix sur la pointe de Vouasson.

La Gouille, point de départ de la course, est un hameau de quelques mazots à quelques kilomètres d’Arolla. La température en fond de vallée est de -10°C. Heureusement pour nous, le soleil déjà présent au départ nous réchauffe un peu. Il faut dire qu’il est presque 10 heures quand nous démarrons la course ! A cette heure tardive, la trace est déjà faite. Nous avons été devancés par d’autres randonneurs. Après avoir traversé une forêt de mélèze, nous passons à proximité de quelques mazots typiques du Valais.
Les mazots de Lauche.

Les mazots de Lauche. Philippe et Bruno au dessus du lac Bleu.

Au niveau du refuge des Aiguilles Rouges, je fais une pause pour attendre Bruno que nous avons distancé. Les premiers skieurs sont en train de tracer les belles pentes de neige fraîche qui nous dominent.

Une belle pente de neige sous les Aiguilles Rouges.

Ils nous diront être partis alors qu’il faisait presque nuit. Il fait tellement froid aujourd’hui qu’il n’y a pas besoin de tenir un horaire. Bruno ne pense pas aller jusqu’au sommet de la pointe de Vouasson. Nous convenons de nous retrouver au col qui donne accès au glacier de Vouasson. Pour sa première sortie de la saison, le col est déjà un bel objectif. Entre le col et la pointe de Vouasson, le vent du nord se fait sentir. Il souffle de plus en plus fort à l’approche du sommet et nous devons lutter pour avancer face au vent.

Philippe sur le glacier de Vouasson avec en arrière plan une belle collection de sommets à 4000 m. Les 4000 du Valais du sommet de la pointe de Vouasson.

D’un commun accord, nous écourtons la pause au sommet après avoir contemplé un moment la vue sur tous les 4000 m du Valais. Nous rejoignons rapidement Bruno qui avait déjà atteint le col. Nous continuons la descente tous ensemble. Plus nous descendons, plus la neige est facile à skier. Soufflée sous le col, la neige devient de plus en plus légère au cours de la descente, là où l’action du vent ne s’est pas fait sentir.

Quelle neige de rêve !

En dessous du refuge, nous quittons l’itinéraire de montée pour rejoindre les pentes nord du vallon des Ignes. La neige est restée très poudreuse et cette partie de la descente est du pur bonheur. La descente se termine en traversant une forêt de mélèzes et nous arrivons au hameau de Satarma à un kilomètre en amont de la Gouille.






CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE GEX
ESPACE GEORGE SAND
9 RUE DE GEX
01630  SAINT-GENIS-POUILLY
Contactez-nous
Tél. 04 50 42 22 17
Permanences :
Jeudi 20:30 - 21:30
Activités du club
Agenda