Actualité

Ski de randonnée

Anniversaire au Buet

17/04/2016
Anniversaire au Buet

Ce dimanche 3 avril nous conduit au Buet. Nous sommes 4, Yannick, Julien, Gilles et Alexis, et bien que le départ ait été repoussé à 05H30, (contre 04H30 initialement prévu), il règne dans la voiture, une ambiance de « laisse-moi finir ma nuit ! » Même la musique est de trop !
Après une heure trente de route, nous sommes skis aux pieds à 07H30 et débutons notre ascension sur les pistes, jouxtant l'hôtel-resto Le Buet.
Constat surprenant : avec 4° affichés par la voiture, il n'y a pas eu de regel durant la nuit.

La première partie en forêt ne nous oblige donc pas à mettre les couteaux, sauf pour Yannick qui semble glisser assez tôt. Julien quant à lui ne lâche rien, glisse à chaque conversion mais parvient au sommet sans couteau. Normal, il n'en existe pas encore à la largeur des monoskis comme les siens !

Plus loin, nous sommes obligés d'emprunter un pont permettant de passer sur la rive droite du cours d'eau de Bérard, en raison d'une avalanche conséquente, ayant rendu impraticable, la trace sur l'autre versant.
Nous entamons la traversée du grand replat et distinguons de nombreux groupes de randonneurs.

Arrivés au pied du « reste à gravir », la cale de montée s'impose et c'est parti. C'est long, ça dure, c'est comme d'habitude. On le sait et pourtant l'impression reste toujours la même. On regarde la montre pour estimer le temps qu'il reste à souffrir, on oublie, on boit (de l'eau), on se demande pourquoi on n'a pas préféré aller à la messe du dimanche, on maudit ceux qui nous dépassent, on encourage ce qu'on dépasse, quand ça arrive !

Et là comme par magie on arrive sur la dernière crête, où se trouve le relais, alimenté par panneaux solaires. On le laisse sur notre droite et nous apercevons enfin un troupeau de randonneurs, agressé par le vent, sur ce sommet du Buet.

Nous décidons tout de même de nous restaurer là-haut, légèrement en retrait de la cime.
La vue panoramique est bien là, même si les nuages encombrent le ciel. La chaine du Mont Blanc se dérobe sur des kilomètres, Le massif des Fiz est imposant, le pic de Tenneverge est majestueux, bref on a quand même un peu faim.

Et là, surprise de taille, après le casse-croute, il en est un qui sort de son sac, une boite en alu contenant un énorme Kougelhof, une bouteille de vin blanc d'Alsace, des gobelets, un couteau, une plaque de chocolat de 200gr !

Faut vraiment avoir une case en moins pour monter avec un tel bazard sur 1800m de dénivelé.
Mais l'occasion était valable. Nous n'avons toutefois pas pu allumer les 45 bougies, en raison des bourrasques de vent.

Nous finissons par amorcer la descente sur l'itinéraire de montée. La neige est très dure et traffolée. Les cuisses chauffent ! Puis le manteau neigeux devient agréable sous le pied. Evidemment, la soupe est au rendez-vous un peu avant d'entamer le long replat.
Arrivés à la voiture à 14H50, nous rangeons notre paquetage et nous nous ruons vers le bar du Buet. Toujours trop plein, nous réalisons que nous n'allons pas être servis dans la demie heure et décidons de nous rendre de l'autre côté de la route, dans un chalet resto. Nous sommes reçus de manière très conviviale ; nous avons même le droit de finir notre gâteau d'anniversaire, que nous partageons avec la Patronne ; elle nous offre le génépi !
Allez, il est temps de lever les voiles et nous retournons, contents de notre journée, vers le Pays de Gex !

Gilles Frey

Et en prime la trace GPX :

PS (Alexis) : Bon anniversaire Gilles et un grand merci pour le Kougloff et le coup à boire, nous avons tous apprécié !!






CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE GEX
ESPACE GEORGE SAND
9 RUE DE GEX
01630  SAINT-GENIS-POUILLY
Contactez-nous
Tél. 04 50 42 22 17
Permanences :
Jeudi 20:30 - 21:30
Activités du club
Agenda