Actualité

Escalade

Formation au Club Alpin : comment je suis devenu encadrant escalade

05/06/2016
Formation au Club Alpin : comment je suis devenu encadrant escalade

Quand je suis arrivé au club il y a deux ans et demi, j’ai rapidement été impressionné et admiratif des services rendus par les bénévoles et les encadrants qui me permettaient d’évoluer dans ma nouvelle passion, la montagne.

C’était décidé : un jour j’apporterais moi aussi ma pierre à l’édifice, je rendrais un peu du temps qu’on m’a donné, j’accueillerais à mon tour de nouveaux arrivants !
Mon choix s’est porté sur l’escalade car c’est une activité accessible qui ouvre sur d’autres domaines comme la grande voie, le terrain d’aventure et l’alpinisme.

Après avoir suivi les formations de base (l’UFCA pour comprendre le fonctionnement de la fédération ainsi que la répartition des responsabilités, et le PSC1 pour bien réagir en cas d’accident), j’ai suivi il y a un an la formation d’initiateur SAE qui apporte sur 4 jours les compétences nécessaires pour encadrer un groupe en salle.

Dès lors j’ai pu superviser un créneau d’escalade en autonomie à Péron, donner des cours d’initiation, et faire passer des "Passeports grimpe" aux nouveaux grimpeurs. Objectifs atteints :-)

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais cette année j’ai décidé de poursuivre ma formation en passant le diplôme d’initiateur SNE, sur 4 jours aussi, donnant cette fois accès à l’encadrement en falaise, et dont voici un compte-rendu non exhaustif.

La formation s’est déroulée à Belfort le long des fortifications creusées à même le rocher, un endroit surprenant et original !
Notre moniteur nous a sensibilisé sur le fait que l'escalade en extérieur comportait de multiples disciplines avec lesquelles il pouvait être intéressant de jongler : le bloc, la moulinette, la tête, et les « à côtés » (descentes en rappel, remontées sur corde, école de vols, escalade artificielle…).

Nous devions mettre en place des ateliers en étant particulièrement vigilants à :

La sécurité : Choisir un terrain adapté permettant à chacun de participer et à l'encadrant de maîtriser son groupe. Se trouver toujours au bon endroit au bon moment, ni trop près, ni trop loin. Anticiper les phases dangereuses, repérer les personnes en difficultés, s'adapter au groupe, ne pas hésiter à stopper un exercice s'il ne se déroule pas comme prévu... La progressivité : Diviser un atelier en plusieurs exercices à la difficulté progressive. Commencer par quelque chose de simple qui permet de jauger le groupe, de valider les acquis, de faire participer tout le monde sans susciter de peur. Puis passer au niveau supérieur quand les conditions le permettent... Le rendement : Faire participer tout le monde, tout le temps. Présenter efficacement les ateliers qui doivent être conçus pour fonctionner en « parallèle » en évitant de faire passer les cordées les unes à la suite des autres...

Ce stage a aussi été l’occasion d’apprendre le relais débrayable (pour descendre un grimpeur bloqué dans un rappel), les différentes techniques de remontée sur corde, le mouflage (pour hisser un partenaire dans la voie), la descente d'un partenaire coincé ou inconscient, l’équipement de nouvelles voies… autant d’exercices aussi intéressants qu’utiles qui développent l’autonomie dans sa pratique et dans son enseignement.

Cet été je serai donc en mesure de vous proposer quelques sorties en extérieur dans lesquelles j’espère vous croiser :-)

Je ne peux que vous encourager à vous former et à rejoindre l’équipe des encadrants et des bénévoles du club. Pour cela n’hésitez-pas à nous contacter depuis la page "Contacts / bénévoles".

À bientôt,
Guillaume






CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE GEX
ESPACE GEORGE SAND
9 RUE DE GEX
01630  SAINT-GENIS-POUILLY
Contactez-nous
Tél. 04 50 42 22 17
Permanences :
Jeudi 20:30 - 21:30
Activités du club
Agenda