Actualité

Randonnée

Autour de Tête Ronde, Bornes

28/06/2009
Autour de Tête Ronde, Bornes

Sportive et ludique sont les qualificatifs de la première partie de cette randonnée, la seconde pouvant être qualifiée de paisible mais barbante. Paisible car le retour traverse les alpages des Glières, parsemés de chalets et de troupeaux de vaches, barbante en raison des pistes carrossables et très pentues que nous avons été contraints d’utiliser pour le retour.

Randonnée sportive donc, réservée aux seuls courageux (Yvon. Colette et Philip) qui avaient bien voulu m’accompagner ce dimanche sur ce parcours et qui ont eu la forme et la patience de grimper 1000m d’un trait, y compris le passage de la Bourse qui se faufile sur une écharpe rocheuse assez vertigineuse. Passage délicat et plus que raide lequel, bien qu’équipé de chaînes, demande de gros efforts d’attention et de force dans les jambes et les bras. Mais ce fut ludique car de bonnes prises bien marquée facilitent l’ascension tout en restant vigilants et pas trop près les uns des autres à cause des cailloux instables sous nos pieds.

Au pied du passage de la Bourse Au pied du passage Début de l’ascension Sans la chaîne...même pas peur ! Toujours plus raide !

Le temps n’était pas terrible. De nombreux passages nuageux nous cachaient de temps à autre le soleil. Nous démarrons par une piste raide, puis un charmant sentier en forêt tout en balcon, qui se perd souvent dans la végétation, nous emmène par plusieurs lacets en haut de nos 1000m avec un rythme régulier et rapide. Dans cette forêt pourtant pas très dense, nous dégoulinons malgré le temps couvert.

Une fois en haut du couloir, ne nous croyez pas arrivés au col. Que nenni, il faut encore monter, monter et monter encore par un sentier toujours raide mais parsemé de fleurs, collonisé par les ombellfères, un vrais jardin botanique.

Ouf on en est sorti !

Nous plongeons ensuite sur le vallon d’Ablon, mais le ciel s’est couvert et de ce côté le vent souffle fort, il se met à faire un froid de canard. Nous pique-niquons au chalet d’Ablon sous l’auvent pour nous protéger du vent. mais quand nous terminons le repas, malgré les parkas, nous sommes glacés et nos doigts sont engourdis !

Vallon d’Ablon

Ensuite, c’est la boucle de retour où nous commençons par redescendre puis nous remontons pour récupérer les 250 m qui manquent à notre dénivelée (1250m). Nous passons par la plaine de Dran, le plateau des Glières (Notre-Dame-des-Neiges) et la Rosière. Malheureusement tout le retour s’effectue sur piste dite "piétonne" mais plutôt "carrossable" et qui devient de plus en plus raide à l’approche de La Rosière et jusqu’à la Balme-de-Thuy. Dommage qu’un sentier n’ait pas été conservé pour les randonneurs dans ce secteur au demeurant magnifique. Du chemin devant la chapelle de Notre-Dame-des-Neiges, la vue s’étend vers la Dent du Cruet, les Dents de Lanfon, la Tournette. Plus près de nous, les sommets des Glières : Poine de Puvat, Pointe de la Québelette, Pointe de Dran.

Plateau des Glières Au fond la Pointe Puvat et le Pas du Loup Chapelle de Notre-Dame des Neiges Descente sur la Rosière La Dent du Cruet Bord de falaise

Voilà, encore une belle découverte.

Merci à Yvon, Colette et Philip de m’avoir accompagnée.

Chantal






CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE GEX
ESPACE GEORGE SAND
9 RUE DE GEX
01630  SAINT-GENIS-POUILLY
Contactez-nous
Tél. 04 50 42 22 17
Permanences :
Jeudi 20:30 - 21:30
Activités du club
Agenda